Comme les adultes, les enfants peuvent subir une perte de cheveux. Il faut savoir que la Trichologie offre des solutions pour la plupart de ces chutes de cheveux. Dans certains cas la chute est temporaire et réversible, dans d’autres, cela peut être permanent. Une consultation auprès d’un expert formé en trichologie permettra de rassurer les parents et l’enfant. Ensuite, on pourra discuter des options et étapes à venir.

CHIMIOTHÉRAPIE ET RADIATION CRÂNIENNE

Malheureusement le cancer touche également les jeunes enfants et ils ne sont pas à l’abri des effets secondaires des traitements. Chez les jeunes enfants qui suivent des traitements de chimiothérapie ou de radiation crânienne, une chute de cheveux est souvent inévitable.

Durant les traitements, la division cellulaire du follicule pileux s’arrête. Les cheveux tomberont 2-3 semaines plus tard. La chute diffère d’un enfant à l’autre et dépend de la concentration et de la durée des traitements. La peau du corps et du cuir chevelu deviennent également très sensibles et sèches. Quand les oncologues et les infirmières pivot ne savent pas quoi suggérer, ils vont plutôt ne rien faire afin d’éviter de sensibiliser davantage la peau et le cuir chevelu.

Mais même sans cheveux, il faut se laver la tête et le corps de façon adéquate. On parle souvent de solutions esthétiques pour compenser la perte de cheveux durant la période des traitements, mais il faut également porter attention à la santé du cuir chevelu et de la peau.

Pendant le traitement, cela permettra de conserver un cuir chevelu hydraté et prêt pour la repousse des cheveux à la fin des traitements.

30 jours après la fin de leur traitement, il faut des soins qui puissent stimuler la repousse à l’aide d’acides aminés et de vitamines.

L’essentiel c’est d’être à l’écoute des besoins et des craintesde l’enfant, lui expliquer avec des mots simples et le rassurer.

Il existe d’autres formes de chute des cheveux qui touchent les enfants, comme la pelade et la Trichotillomanie.

La Trichotillomanie est un besoin compulsif de s’arracher ses cheveux sur la tête ou d’autres parties du corps. Souvent considéré comme un trouble obsessionnel-compulsif (TOC), la personne en éprouve du plaisir, et s’arrêter est donc encore plus difficile. Il
touche en général les enfants et les adolescents, et les filles en particulier. Les très jeunes enfants parviennent souvent à s’arrêter plus facilement.

Ce trouble peut être associé à des causes psychologiques comme le stress, l’anxiété ou l’ennui. La trichologie, avec son approche holistique, recommande de consulter un spécialiste comme un dermatologue ou un psychothérapeute en combinaison avec des soins capillaires visant à réduire l’inflammation.

La pelade est une réaction auto-immunitaire où les cheveux tombent subitement pour laisser une ou des plaques de peau rondes et lisses. Dans des cas extrêmes, tous les poils du corps de l’enfant peuvent tomber. L’origine est souvent d’ordre émotionnel ou psychologique.

Si les cheveux repoussent dans la plupart des cas, la durée d’un épisode peut varier et une récidive peut survenir tant que l’origine du problème n’est pas résolue. Il est essentiel d’être à l’écoute de son enfant et de le soutenir.

Dans chaque cas, votre expert en Trichologie poura vous recommander des soins adaptés qui soulageront votre enfant et prendront soin de son cuir chevelu.